samedi 28 janvier 2012

Une fondue-jacuzzi dans un iglou des Grisons

L'entrée, vue de l'intérieur.
 - Photo : rke
[ Saint-Moritz, January 26th, 2011, © (Roland Keller) english below ] – Une fondue dans un iglou, ça vous tente ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à faire une montée en funiculaire à Muottas Muragl à 2'456 m d’altitude. A 50 m du Romantik Hotel, Gian Marco et Suzanne y tienne une spacieuse cabane en or blanc dans laquelle on y déguste une succulente fondue, à peine un peu piquante de vin blanc. Cet iglou fait partie d’une grande chaîne de restaurants des neiges : Iglu-Dorf, www.iglu-dorf, présente aussi à Zermatt, Gstaad, Engelberg et Davos-Klosters, pour la Suisse. Mais le groupe est aussi implanté en France, Allemagne, Autriche, Espagne et Italie.
Le bar. - Photo : rke
34 CHFr la portion.
Photo : rke
Bref, assis au frais sur des peaux de mouton, l’air de rien, ça réchauffe une bonne fondue. Un peu humide, l’endroit est tout à fait supportable, du moins quand on bouge. Si jamais une couverture y est offerte pour poser sur les jambes. Prix de ma fondue avec deux thés : 43,6 francs suisses. Mais dans ce coin frisquet, on peut aussi y dormir : de 149 francs la chambre standard à 649 francs la suite avec Jacuzzi. Bon, à ces prix-là, c’est à réfléchir, car, de toute façon, c'est plus cher que les chambres coquettes de l’hôtel d’en face. Après tout, ça vaut le coup. Dans un iglou, ça rafraîchit au moins les idées.

- > Les autres photos : cliquez ici

 A Swiss fondue in an Alps-igloo ? Why not...
One bed.
Photo : rke
Hello !
Fondue in an igloo. Are you interested ? In this case, don’t wonder, let’s go ! You can embark on a funicular which rises to Muottas Muragl at 2'456 meters high in the Swiss Alps (Engadine). At 50 meters from the Romantik Hotel, Gian-Marco and Suzanne will hold a spacious rooms-of-white-gold which you can taste a delicious fondue, only slightly spicy white wine. The igloo is part of a large chain of restaurants-snow : Iglu-Dorf, www.iglu-dorf, also in Zermatt, Gstaad, Engelberg and Davos-Klosters, in Switzerland. But the group is present in France, Germany, Austria, Spain and Italy, too.
Panorama in Engadine. - Photo : rke
In short, cool sitting on sheep skins,  it heats up a fondue ! A little wet, the place is quite bearable, at least when you move. If ever, there is coverage offered to put on the legs. 

The snow-restaurant. - Photo : rke
Price of my fondue with two teas : 50 €. But in this chilly corner, you can also sleep : from 99 € a standard room  to 439 € for a suite with Jacuzzi. These prices are higher than the opposite hotel with more expensive rooms. After all, it's worth it. Iglooes refresh at least the ideas.


jeudi 26 janvier 2012

De l’or et du soleil au Romantik funiculaire-hôtel

The Romantik hotel (center), and the Swiss mountains in
the Engadine region. - Photo : rke
[ Saint-Moritz, January 26th, 2012, © (rke), english below ] – Brrr… Fait froid, et sec, à 2'456 m d’altitude, plus précisément à Muottas Muragl, en cette fin janvier. C’est en Engadine, à 80 km de Davos (en voiture), là où se tient en ce moment le fameux forum, dont on ne parle guère, ici. Moins 25 degrés C. la nuit, à cette altitude, c’est encore la norme. Je suis casé à l’hôtel Romantik (localité de Samedan), qui a tout pour l’être… romantique. On m’y invite pour réaliser un trip sur l’hôtel, précisément. Mission possible, attribuée pour «  mon » mag, Swiss Engineering RTS où j’ai installé mes quartiers mobiles.
Quoi de plus banal ? Voilà, l’endroit est atteignable seulement par funiculaire et, parvenu au sommet (à ces 2'456 m), le « bahn » s’arrête pile-poil dans l’hôtel ! Unique au monde cette affaire ! Je n’ai en effet jamais vu un funiculaire (un funiculaire, pas une benne) amener des touristes jusqu’à la réception de l’hôtel.

The solar-funicular. - Photo (c) : Daniel Martinek
Watt ‘Or 2012
Premier constat : la fraîcheur. Ça sent le neuf et le bois frais… Mhhh, ça chatouille les narines et aère déjà les idées. Le bâtiment est âgé (construit en 1890 par l’ingénieur Robert Wildberger de Coire), mais il a été rénové et lustré tout récemment par le bureau d’architecture Fanzun, de Coire. C’est en fait la station d’arrivée du funiculaire et en même temps le début des pistes de pistes de ski. L’édifice, rustique, est complété par un concept énergétique (solaire et géothermie) parfaitement intégré au lieu. Et le complexe (tout en bois) de forme rectangulaire jouxtant le bâtiment de gâche en rien le style architectural de la contrée. Bref, une optimisation parfaite de la construction. Ce n’est donc pas pour rien que l’entreprise a reçu pas moins de quatre prix, dont l’un des nombreux trophées du Watt d’Or 2012.

Romantique Romanche
Photos : (c) Dani Gerber
Je me suis donc installé dans l’une des chambres simples de l’hôtel où, de la fenêtre, j’aperçois à cent mètres, les pistes. A l’intérieur, tout y en quasi-boisé, même le sol, avec des planchettes identiques au reste des meubles, dont le lit, la table de nuit et les armoires. Sauf les quelques plaques de marbre de la salle de bains qui offre un cachet vraiment romantique à la Romanche. C’est l’heure du souper. Je ne parle pas du restaurant, avec une cuisine gastronomique servie avec respect, gentillesse et convivialité. Ouhhh la, la. On se régale dans un coin-bois vers une fenêtre avec plongée dans la vallée d’Engadine. Eh, qu’est-ce qui se passe ? Les lampes s’éteignent tout à coup. Non, non, ce n’est pas pour continuer à la lueur de la bougie, comme au bon vieux temps, mais bien parce qu’il y a une panne ! Ben oui, l’électricité solaire s’éteint aussi. Seulement, le problème est que les fusibles ne sont pas les mêmes. Le courant ne passe plus aussi vite… Dans le fond, ce n’est pas si mal à la bougie…

L'hôtel avec l'arrivée du funiculaire. - Photo : Daniel Martinek
Gold and sunshine in Romantik Hotel-funicular
Brrr ... cold and dry ! It’s so at an high of 2'456 meters, specifically in Muottas Muragl, this end of January. In Engadine, at approximately 80 km from Davos (by car), where now stands the famous forum, which we do not talk much here. Minus -25 degrees C., the night at this altitude, it’s still the norm. I check in a room in the Romantik  Hotel (town of Samedan), which has everything to be ... romantic.  I’m invited there for a trip. Mission possible given for « my » mag, Swiss Engineering RTSwhere I installed my mobile neighborhoods. What could be more common place ? So, this place is reachable only by funicular, and reached the top (these 2'456 meters), the « Bahn » stops short-hair in the hotel ! Unique this business, no ? I have never seen a funicular (cable car, not a dump) bring tourists to the hotel reception.

Watt d'Or 2012
First observation : the freshness. It smells new and fresh wood ... Mhhh, it tickles the nostrils and aerates the ideas already. The construction is old (built in 1890 by engineer Robert Wildberger, in Chur), but it has been renovated recently and gloss by the architectural firm Fanzun, Chur. This is actually the end station of the funicular at the same time the beginning of ski slopes. The hotel is in a rustic design to do and is complemented by an energy (solar and geothermal) fully integrated instead. And the complex (in wood) of rectangular shape adjacent to the building detract from the architectural style of the country. In short, a perfect optimization of construction. So it's not for nothing that the company received no less than four awards, including one of the many trophies of the Watt d’Or 2012. A spicy specal Swiss price .

Romantic Romanche

So I I settled down in one of 16 rooms of the hotel, where,from the window, I can see a hundred meters the ski slopes. Inside, everything in almost woody, the floor boards are identical with the rest of the furniture, including bed, bedside table and cabinets. Except a few patches of marble of the bathroom that offers a truly romantic character to the Romanche.  (the fourth Swiss language ). It's dinner time. I don’t mean the restaurant, with gourmet cuisine served with respect, kindness and friendliness. Ouhhh la, la. We enjoy in a corner window with a timber to dive in the Engadine Valley. Eh, what's going on ? The lamps are going switch-out suddenly. No, this is not to continue with the candlelight (like the good old days), but indeed ‘cause there is a breakdown ! Yeah, solar electricity goes out, too. But the problem is that the solar-fuses are not same than usually-fuses. The current no longer flows as fast ... Basically, it's not so bad by candlelight ...