vendredi 9 septembre 2011

Mon vol en Hunter Trainer Historique J-4203 avec Claude Nicollier : c’est pour lundi 12 septembre !

Le Hunter Trainer TMk.68 J-4203 HB-RVW
- Photos : Espace Passion
[ Payerne, September 9th, 2011, © (rke), english below ] – Ça y est ! Mon vol avec Claude Nicollier (ex-émérite astronaute de l’ESA) est programmé pour lundi 12 septembre prochain dans l’après-midi. Evidemment, inutile de préciser que je me réjouis de ce trip. Pas seulement pour le Hunter Trainer TMk.68 J-4203 HB-RVW, mais aussi, et surtout pour être à bord avec notre astronaute suisse. Pour observer comment un si extraordinaire personnage (il est allé 4 fois dans l’espace : STS-46, STS-61, STS-75, STS-103) manœuvre un tel engin.
Un oiseau métallique pas si vieillot qu’il en à l’air. Acquis en 1976, nos forces aériennes suisses ont fait don de l’engin, en 2000, à la Fondation  du Musée de l’Aviation Militaire de Payerne, qui décida de le refaire voler. Après avoir été réparé pendant deux ans (2'400 heures de boulot), l’avion a reçu la certification de l’OFAC (Office Fédéral de l’Aviation Civile) avec le numéro d’immatriculation de jet civil historique : J-4203.
bien sanglé dans ma
 cominaison anti-g
Bref, tout est au point pour accueillir des passagers privés (payants, même pour les journalistes) et tout est mis en œuvre pour la sécurité. Le siège éjectable est du type MARTIN BAKER SHM4. Il est posé sur deux rails de guidage, avec un dispositif d’éjection équipé de trois cartouches qui s’allument dans un certain ordre. En cas d’éjection, l’accélération progressive est de +19 g au maximum ! La vitesse d’éjection initiale est de 24 m/s.
Bien entendu, il ne faut pas être trop gros pour enfiler la combinaison anti-g. Les forces centrifuges agissant dans la tête vers les pieds lors des accélérations positives empêchent l’irrigation sanguine du cerveau. Même lorsque les accélérations ne sont pas très fortes, ce phénomène provoque un rétrécissement inconscient du champ visuel, le fameux « voile noir ».
Mais rassurez-vous, si je tombe dans les pommes, ce n’est que quelques secondes. Bof, finalement, je me sens en sécurité avec Nicollier. Pas vrai ?




My Hunter Trainer Historic J-4203 flight with Claude Nicollier : it’s for Monday September 12 !
Allez-voir sur : www.clindailes.ch
Now, go on !  My flight with Claude Nicollier (ESA emeritus former astronaut) is scheduled for Monday September 12 in the afternoon. Of course, needless to say I look forward to this trip. Not just for the Hunter Trainer TMk.68 J-4203 HB-RVW, but all to be on board with our Swiss astronaut. To see how this marvelous guy (hisgone 4 times in space STS-46STS-61STS-75STS-103) move such a device.
Le musée de l'air qui
 vous fait voler
- Artilce rke dans
Swiss Engineering-rts
A bird not so old-fashioned metal it with air. Acquired in 1976, our Swiss Air Force donated that plane in 2000 to the Foundation of the military aviation museum in Payerne (VD), who decided to steal it again. After being repaired for two years (2,400 hours of work), the aircraft received certification from the OFAC (Federal Office of Civil Aviation) the registration number of civil jet historic J-4203.
In short, everything is developed to accommodate passengers private (paying even the journalists) and everything is made to ensure safety. The ejection seat is of type MARTIN BAKER SHM4. It rests on two guide rails, with an ejection device with three cartridges that turn in a certain order. In case of ejection, the gradual acceleration is maximum of 19 g ! The initial ejection velocity is 24 m/s.
Of course, it’s necessary to not be too big to put on the G-suit. The centrifugal forces acting in the head to the feet when accelerating positive impede blood flow to the brain. Even when accelerations are very high, this phenomenon causes a narrowing of the visual field unconscious, the famous « black veil ».
Rest assured, if I faint, it’s only for a few seconds. But ultimately, I feel safe with Nicollier. Right ?

  • Cristophe Keckeis and the U.S. Space Shuttle : cliquez ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire